Les Mondes Chimériques

Association de Jeu de Rôle de Mandres les Roses (94)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:36

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épisode 1

Imaginez une ville en pleine révolution industrielle, une ville qui est passé de 10 000 habitants à 35 000 grâce à l’exode rural. Une petite ville, Brainmarché, où les usines de conserveries et de textile fonctionne jour et nuit, une ville très riche grâce à ses mines d’or et son commerce florissant. C’est dans cette ville, qu’arrive Pokvelozagak, dit « Pok », un gobber (un gobelin de 90 cm) assistant du professeur Triphon Sunflower, historien et maître de conférence de l’université royal de Caspia (la capitale, à environ une journée de train). Ce dernier s’intéresse à la découverte de ruines orgoth récemment découvertes dans les mines et a envoyé son assistant Pok préparer le matériel avant son arrivée dans quelque jours. Pok, après avoir rangé le matériel dans un hangar, se promenait dans les environs de la gare quand il rencontra un autre gobber, Yoklomdaramunano, dit « Yok ». Celui-ci, du haut de ses 80 cm, fait des petits travaux dans la gare et fut très content de rencontrer un compatriote (les non humains sont rares dans la ville) et les deux gobs décident d’aller boire un verre dans l’auberge du Terminus proche. Celle-ci est bondée (un train vient d’arriver) et la seul table libre est occupé par un ogrun qui regarde le gros pichet vide qui lui sert de chope avec regret (regret qu’il soit vide). Les deux gobs s’incrustent à la table sous l’œil mauvais de Ghorushk Mâchoiredairain, l’ogrun qui voit d’un sal œil (mauvais) les deux gobs grouiller autour de lui et surtout marcher sur sa table comme Yok. Yok, pour calmer les esprits (surtout l’ogrun de 2,90 m), offre de la bière à tout le monde (de la table) et nos trois amis commence à siroter leur nectar. Rentre alors, précédé par un bruit de locomotive, un autre gobber avec le bras gauche et la jambe droite dans le plâtre et surtout remarquable par le fauteuil à vapeur dans lequel il est assis.
Ce dernier, après avoir fait le tour de la salle de l’œil, se dirige vers la table de nos trois compères (en même temps les deux gobs se précipitent vers lui et sautent joyeusement autour de lui et de sa machine). Le gobber, qui n’a pas que ça à faire, leur explique qu’il s’appelle Herkulaporalogrel (« Bien sûr vous me reconnaissez ? Le grand détective ? Non…Bon, tant pis… »), et qu’il a besoin d’eux pour un travail important. Le jeune fils (Sébastian), d’un marchand important de Brainmarché, Rudd Oldrak, a été enlevé et les ravisseurs réclament 5000 couronnes (5000 Po), une fortune que le marchand ne peut réunir. Herk a retrouvé la trace des ravisseurs (grâce à son grand talent et à sa grande intelligence) mais en les espionnant il est tombé d’un toit (d’où ses plâtres et son fauteuil). Les trois mercenaires (les deux gobs et l’ogrun), à qui Herk propose 100 couronnes chacun, doivent donc libérer le petit Sébastian avant trois jours (date de la remise de l’argent) où sinon celui-ci sera exécuté.
Les gobs et l’ogrun se rendent donc au n°12 de la rue de la muraille, maison inhabité d’où on peut voir deux des façades du n°17 où se cachent les ravisseurs. Pok reste à l’étage pour observer la maison grâce à une longue vue et pendant ce temps Yok part en repérage (quant à Gorushk, il reste caché au rez-de-chaussée). Yok fait le tour du n°17 et finalement grimpe sur son toit où se trouve une lucarne. Il ouvre bruyamment celle-ci, s’introduit dans le grenier et y met le feu. Un humain, attiré par le bruit vient voir ce qui se passe, aperçoit le feu (et pas le gob) et redescend précipitamment pour donner l’alerte. Yok le suit mais est repéré par un autre humain, qui donne l’alarme. Après tout va très vite, des aboiements d’un chien se font entendre d’en bas, Pok aperçoit la fumée dans sa longue vue et prévient Gorushk qui fonce vers le n°17 (il fait à peu près 192 m en 6 seconde), jette Pok (qu’il avait pris sous le bras) au premier et commence à défoncer la porte. Les deux gobs voient alors un argus, un gros chien à deux têtes, qui leur fonce dessus suivit d’un grand humain armé d’un tromblon. Le chien rate Pok, qui lui a tiré dessus, Yok se jette par la fenêtre et s’écrase au pied de Gorushk, qui parvient enfin à détruire la porte. Finalement le chien, qui a perdu un œil grâce à Pok est tiré par l’humain vers le bas car le feu gagne le premier étage. Pok, après avoir reçut des objets en flamme sur la tête et tiré une dernière fois sur l’humain, se jette lui aussi par la fenêtre et s’écrase lui aussi par terre (il semble que les gobs ne savent pas atterrir sur leurs pieds).
Finalement, il semble que Sébastian était retenu à la cave (Yok le découvre) mais que celui-ci a été emmené par le chef des ravisseurs hors de la maison en flamme (c’est Gorushk qui les aperçoit). Gorushk les poursuit découpent en deux le type au tromblon et se fait mordre par l’argus. Le chef des ravisseurs échange finalement sa vie et celle de son chien contre l’enfant et s’enfuit après l’avoir jeté dans les bras de l’ogrun. Donc finalement, Gorushk rejoint les deux gobs (qui se trouvaient dans la rue) avec l’enfant alors que Herk débarque. Celui-ci est heureux que l’enfant soit sain et sauf, bien que surpris de voir une maison en feu (alors que la population commence à faire une chaîne de sceau jusqu’à la fontaine proche).
Quant au père du jeune garçon il est très heureux de retrouver son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:39

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épisode 2

Deux jours se sont passés, nous sommes le 3 Vendarl de Trineus 602 AR (à peu près le 3 mars) et c’est le jour de Markus. C’est une fête importante de la cité de Brainmarché car c’est son principale ascendant (équivalant de saint), une fête où on remercie les militaires (on leur offre des fleures…etc.). C’est ce jour là que Triphon Sunflower, le célèbre archéologue, a choisi pour arriver. La ville lui fait un accueil triomphal (haie d’honneur des militaires, fanfare, nombreuses personnalités de la cité…). Le vicomte Wolfe Blackwood, le seigneur de Brainmarché vient lui-même accueillir ce savant habillé tout de vert (redingote, petit chapeau melon) qui trouve tout fascinant. Il l’invite à une soirée en son honneur au Présidium (le palais du vicomte) et nos trois mercenaires (Pokvelozagak, l’assistant du professeur et ses deux amis Yoklomdaramunano et Ghorushk Mâchoire d’Airain) suivent le mouvement.
C’est le lendemain que le professeur Sunflower entraîne le trio explorer les ruines orgoths.
Après avoir traverser une petite partie de la mine, ils débouchent dans une grande salle qui semble dédié à un dieu inconnu (on connaît peu de chose des orgoths) à qui les orgoths semblaient faire des sacrifices humains. Les archéologues découvrent de nombreuses salles vides de tout meuble et décorées de nombreuses fresques que Sunflower trouve « fascinant ».
Cependant, Sunflower remarque soudain une anomalie dans les fresques. Après un moment, les explorateurs découvrent un couloir dissimulé récemment qui part plein nord. Il semble qu’on a utilisé souvent ce couloir pour transporter des objets lourds.
Au bout du couloir, ils tombent sur une salle dont la présence humaine remonte à seulement quelques semaines (et non 400 ans, l’époque des derniers orgoths). Après avoir franchi une porte monumentale à qui on a changé la serrure récemment, étouffé un skigg (sorte de gros rat amateur de poudre à canon) attiré par Pok, les archéologues tombent sur une grande caverne séparé en deux par un mur de barbelé. Il semble que le lieu est vu un conflit entre des humains et une tribu de bogrins (les gobelins sauvages). Pokvelozagak, Yoklomdaramunano et Ghorushk Mâchoire d’Airain (suivit de Triphon qui trouve cela « fascinant ») font ami ami avec eux et découvrent ce qui parait être un trafic d’arme à feu dirigé par un certain Sorley qui pourrait être Sorley Murlett, le représentant de la gunwerk Radliff de Brainmarché (un fabriquant d’armes à feu). Pok, Yok et Ghorushk décident de s’allier avec Tikalagunahunaken (le chef des bogrins) pour attaquer les humains…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:41

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épisode 3

Pokvelozagak, Yoklomdaramunano et Ghorushk Mâchoire d’Airain conçoivent donc un plan avec le chef des boggers, Tikalagunahunaken et son chaman Pokgolapoononak pendant que le professeur Sunflower discute avec les vieilles du village (il parle parfaitement le gobelin).
C’est à cette instant qu’une elfe d’Ios nommée Dallia Lyorys vient s’abriter d’une pluie torrentielle dans la grotte des boggers (qui n’est plus garder à cause de l’attaque imminente). Celle-ci se joint au groupe pour combattre les trafiquants. Le plan est simple, Pok, Yok, Ghorushk et Dallia vont les attaquer par le passage sud avec 10 femelles bogrins (dont trois armées de mousquets courts) et un mâle un peu fou (« Bog le fou », lanceur d’estomac de skigg), et pendant ce temps le « Grand Chef Suprême » Tik va les prendre à revers par le nord à l’aide d’un souterrain que les gobelins ont creusés.
La bataille débute alors. Bog le fou s’engouffre en courant dans le passage sud. Soudain une explosion se fait entendre du reste du groupe qui est resté en arrière (le regretté Bog le fou vient d’exploser avec deux humains). S’ensuit une fusillade entre quatre humains très surpris et les trois femelles bogrins armées de mousquets (que nos aventuriers ont laisser passer devant). Un humain tombe, les trois bogrins sont abattues (2 mortes et une gravement blessé qui se replie). Finalement les trois autres humains sont terrassés par Pok, Yok, et Ghorushk (Dallia et les autres boggers n’ont pu intervenir car l’ogrun bouchait le passage). Pendant que le groupe pillent les morts, Yok part vers le nord et trouve les autres bogrins (le groupe de Tik) fêtant bruyamment la découverte de tonneaux de poudres et de caisses de fusils. Ils sont dans une grande pièce au pied d’un escalier de 3 mètre de large qui monte dans l’obscurité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:42

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épisode 4

Yoklomdaramunano est bientôt rejoint par Dallia Lyorys pendant que le chef bogrin, Tikalagunahunaken commence à ramasser les caisses et la poudre (celui-ci ne veut pas aller plus loin). Quant à Ghorushk Mâchoire d’Airain et Pokvelozagak, encore dans la grotte des gardes, ils sont soudain assaillis par une horde de skiggs attirés par l’odeur de poudre (il y a eu de nombreux tirs). Ghorushk décide de les attaquer et provoque une explosion (l’un des skiggs tué explose). Ghorushk est blessé mais parvient à éviter le gros de l’explosion mais Pok, qui se trouvait au cœur de la horde (il avait voulu aussi les attaquer mais avait glissé et s’était retrouvé piétiné par les skiggs), est gravement blessé (genre serpillière sanguinolente et déchiquetée). Ghorushk ramasse Pok et court vers le nord alors que le couloir, fragilisé par les explosions, s’effondre. Les skiggs survivants s’enfuient vers le sud.
Yok et Dallia, quant à eux, ont gravi les marches de l’escalier et sont tombés sur une porte de métal (littéralement car ils ont glissé dans l’escalier). De l’autre côté se fait entendre une voix paniqué qui hurle « au secours » en cygnaréen.
Ghorushk, Pok (soigné, c’est à dire stabilisé et attaché entre deux planche…), Yok et Dallia, finissent par se retrouver et découvrent (après avoir redécouvert les bienfaits de la lumière) deux personnes attachées derrière la porte. Ils semblent que le petit groupe soit tombé sur une ancienne salle de purification orgoth pour les esclaves destinés au sacrifice qui sert actuellement d’entrepôt pour des armes et de la poudre. Egalement, attachés au mur par des lourdes chaînes, un humain nommé Kael Thas et un trollkin nommé Jonhot Masseacrem. Il semble que ceux-ci, après une grande cuite dans l’auberge du Pic (qui se trouve à environ une journée au nord de Brainmarché) aient ouvert la mauvaise porte, ce qui leur a valu de se retrouver avec une bosse dans « l’entrepôts » des trafiquants. Pok est soigné grâce à deux statues de purification orgoths et le groupe continu sa progression vers le haut (il y a un autre escalier qui monte), après avoir remarqué que les caisses de fusils portent le symbole de la Gunwerk Radliff et les tonneaux de poudres celui de l’ordre fraternel des magiciens.
Le groupe tombe sur un passage secret donnant accès à la cave de ce qui semble être l’auberge du Pic. Les murs et les fresques orgoth ont été dissimulés par des pierres ordinaires comme on peut voir dans toute cave d’auberge. Kael Thas monte l’escalier de la cave mais tombe sur le chef cuisinier. Ce dernier lui demande ce qu’il fait là et notre mekacarniste lui répond qu’il avait soif et qu’il est donc descendu à la cave. Le cuisinier furieux qu’on puisse se servir dans sa réserve sans sa permission entraîne Kael à la cave en le menaçant de son hachoir. Et là, c’est le massacre. Ghorushk le fait tomber dans l’escalier et tout le monde se rue sur lui, il reçoit de nombreux coup dont une baïonnette envoyé par Yok. Le cuisinier meurt mais à le temps dans un dernier cri d’appeler à l’aide. Son aide l’entendant depuis la cuisine appelle des patrouilleurs royaux qui se trouve à l’auberge du Pic (L’auberge est une étape importante pour le commerce entre Brainmarché et Ruissepêche et donc fréquemment visité par des patrouilles de gardes royaux). Les 6 massacreurs de cuisinier entendant le « à la garde ! » se dépêchent de retourner de l’autre côté de la porte secrète alors que les gardes descendent l’escalier. Yok qui écoute l’oreille collé à la porte secrète entend les gardes constater le meurtre qui semble avoir été perpétrer à l’aide d’une baïonnette (celle-ci est toujours enfoncé dans le ventre du cuisinier) mais étrangement le meurtrier semble avoir disparu. Les gardes fouillent la cave mais ne trouve aucun passage dissimulé et l’aubergiste, Eckert Ashwood, descendu également, leur confirme qu’il n’y a pas de porte secrète. Le sergent conclu donc qu’il ne peut s’agir que d’un acte perpétrer par un séide de Thamar. Il boucle la cave et demande qu’on appelle un prêtre de Morrow pour un exorcisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:45

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épisode 5

Yoklomdaramunano, Ghorushk Mâchoire d’Airain, Dallia Lyorys et Kael Thas redescendent finalement dans « l’entrepôts des contrebandiers », alors que Jonhot Masseacrem semble être parti avec Pokvelozagak. Yok et Dallia commence à se disputer bruyamment, alors Ghorushk les assommes avec son sac pour éviter d’alerter les humains. Il semble avoir fait un excellent travail car ils ne semblent pas pouvoir se réveiller de si tôt. Et finalement, il les met sous une des fontaines magiques. Dallia se réveille et décide de pallier au manque d’hygiène du gobelin (il porte un poncho fabriqué à partir de vase et de pisse, bref il pue !) en le savonnant vigoureusement. Quand celui-ci se réveille, il constate avec effrois qu’il « pue » les fleurs.
Nos trois amis, qui s’apprêtent à repartir, voient soudain un bogrin apparaître. Il semble que le chef gobelin, Tikalagunahunaken, désire compléter sa collection d’armes avec celles de « l’entrepôt ». Ghorushk qui désire garder les armes, propose plutôt au chef Tik d’aider à transporter les armes hors de l’entrepôt. Les négociations se poursuivent dans la salle plus bas (Ghorushk a pousser tout le monde et à refermer la porte de fer de l’entrepôt) pour éviter la tentation à Tik et son chaman Pokgolapoononak qui ne peuvent s’empêcher de jeter des coups d’œil d’envi vers les caisses et les tonneaux.
Soudain, des bruits se font entendre de l’entrepôt. Il semble que des humains soient descendus. Ceci est confirmé rapidement après que Pok ait encore glissé dans l’escalier et percuté violemment la porte de fer (DONG !). Eckert Ashwood, le propriétaire de l’auberge relais du pic (Pok a reconnu la voix), commence à vouloir marchander le silence des Pjs. Ghorushk ne le conçoit pas ainsi et désire les attaquer mais la porte semble fermer (il vient de le constater). Il demande à Pokgolapoononak de détruire les gonds de la porte avec de la poudre. Quant à Tikalagunahunaken, il part « chercher des renforts » en abandonnant son shaman. Pokgolapoononak installe, donc, la poudre et rajoute (sans que le Pjs le voit) des estomacs de skiggs. L’explosion est énorme et les Pjs reçoivent le souffle chaud en pleine figure (mais ils ont eu la présence d’esprit de se reculer aussi loin que le gobelin qui ne les a pas prévenu). Ghorushk charge, Kael Thas reste sur place, Yok commence à vouloir rentrer discrètement dans la salle et Pokgolapoononak décide « d’aller voir où en sont les renforts de son chef » (bref, il fuit). Quant à Dallia, la jeune blonde elfique, elle reste dans la caverne du sud. Ghorushk, grâce à sa grande vitesse (genre grosse locomotive) est déjà au contact avec Ashwood. En plus de ce dernier, il y a Sorley Murlett, le dirigeant de la Gunwerk Radliff à Brainmarché, et quatre gros bras qui semble remonter les caisses de fusil dans l’auberge (Ashwood ne faisait que gagner du temps en marchandant avec les Pjs). Ghorushk blesse Ashwood, tue un des hommes d’armes et se fait blesser par Ashwood et Murlett (qui possède deux pistolets quatre coups Radliff). Kael envoie un rayon de givre sur Murlett mais le rate. Et Yok trébuche sur la porte de fer maintenant au sol.
Pendant ce temps là, Dallia, qui avait entendu un bruit venu d’un petit corridor très étroit, a vu arriver une nuée de skiggs attirés par l’odeur de poudre. Elle court, poursuivit par les skiggs et part à droite dans la pièce qui permet de monter dans l’entrepôt. Les skiggs tournent à gauche et pénètrent dans la salle. Kael redescend pour fuir la présence des skiggs (il a réussi, comme Dallia, l’opération « skiggs + poudre = BOOM ») et part vers l’est. Yok pousse un tonneau de poudre, après l’avoir ouvert, sur les skiggs qui se ruent dessus, commençant le festin. Ghorushk qui a réussi à tuer un autre humain est toujours au prise avec Ashwood. Quant à Morlett il s’est précipité dans l’escalier qui monte après avoir vu les skiggs. Il est suivit par les deux hommes d’armes restants. Ashwood quitte le combat après que Morlett lui ait dit de monter rapidement, car il vient de lancer une grenade dans l’escalier. Mais Ghorushk parvient à renvoyer la grenade en haut de l’escalier. Après un dernier « au putain de merde ! », d’Ashwood, c’est l’explosion. L’escalier est détruit au dessus et quelques débris (avec quelques bouts d’Ashwood) arrivent aux pieds de Ghorushk.
Finalement, Ghorushk et Yok parviennent à repousser le tonneau et les skiggs jusqu’à une rivière souterraine et le tout disparaît dans les flots. Les deux rejoignent Dallia et Kael qui essayent de dégager une grande porte de fer orgoth qui permet de retourner vers les cavernes des gobelins. Il existait bien le passage creuser par les bogrins mais ces derniers l’ont fait écrouler pour échapper au danger des skiggs. Au village bogrin, ils passent un marché avec Tok, qui veut bien, en échange d’une caisse de fusil, demander à ses hommes de transporter les caisses et les tonneaux hors des grottes.
Pendant que Ghorushk se repose au village, Dallia escorte le professeur Sunflower dans les salles orgoths (l’entrepôt et les salles avant) et, Kael et Yok, partent à l’auberge (par l’extérieure) récupérer une charrette.
Quand, les deux derniers, arrivent à l’auberge du pic, celle-ci est en feu (qui se serait déclaré dans la cave à vin d’après les témoins) et il n’ont aucun mal à trouver une charrette sans protection. Par contre ils voient une charrette partir vers le nord et à son bord un des hommes qui se trouvaient dans la pièce où Kael Thas et Jonhot Masseacrem ont été assommés (ils sauront plus tard qu’il s’agit d’un mage niveau 7, nommé Killian Kerridan, qui est le chef du conclave de l’Ordre fraternel des magiciens de Brainmarché, qui sentant le vent tourner, fuit la région).
Finalement, Ghorushk, Yok, Dallia, Kael et le professeur Triphon Sunflower regagnent Brainmarché avec les armes et la poudre, qui sont remis au vicomte Wolfe Blackwood sous l’insistance de l’archéologue (bien que Ghorushk aurait bien voulu les garder).

Une enquête des autorités constate la disparition d’Eckert Ashwood et de Sorley Murlett dans l’incendie de l’auberge du pic, ainsi que la fuite du mage Killian Kerridan qui est renvoyé de son Ordre et désavoué par lui officiellement. Murlett est lui aussi désavoué par la gunwerk Radliff. Il reste quand même un des chefs des trafiquant (un bourgeois non identifié qui se trouvait avec les trois autres dans la salle de l’auberge du pic que Kael et Jonhnot ont vu à leur dépend) dans la nature et une bonne portion des souterrains orgoths que Sunflower compte bien visité le plutôt possible (« Fascinant n’est-il pas ? »).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:46

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épisode 6

L’action débute le 5 Malleus De Trineus 602 AR (12ème jour du 3ème mois). Le vicomte Wolfe Blackwood, après qu’il ait su que des trafiquants d’armes opéraient sous ses pieds depuis 5 ans (appris des bogrins), a fait fouillé les souterrains orgoth par l’armée. Il a ainsi découvert une entrée par les égouts et des stocks de poudre et d’armes présent sur place. Malheureusement, tous les hommes de mains de Eckert Ashwood avaient disparus. Il a condamné l’accès à la grotte des bogrins (il a fait écroulé les souterrains) et aurait fait de même avec le reste des souterrains si l’archéologue n’avait pas insisté. Il a cependant aussi condamné l’entrée par la mine. Il a remis les plans des souterrains (faites lors de la fouille de l’armée) à Triphon Sunflower et a posté des gardes à l’entrée par les égouts.
Il est 6 h du matin quand, un rôdeur, Kamlim Melianme, pénètre dans la ville par la porte nord après qu’elle ait été fermée pour la nuit. Comme tout les matins, une immense « procession » pénètre par la porte, ouvriers de l’usine venant de Bourg-les-mines se rendant sur leur lieu de travail, convois de minerais, fruits des équipes de nuit des mines, tirés par des scaraks, bref une matinée ordinaire. Le rôdeur est soudain arrêté par le sergent Cara Lynch, qui dirige les soldats de la porte. Celle-ci lui dit que le vicomte Wolf Blackwood recherche des rôdeurs et lui indique le chemin du Présidium.
Au même moment, dans l’Eglise de Morrow du nord, frère Heiden, moine de l’Ordre du Reliquaire, après avoir fait ses prières matinales, recommence à chercher le père Griffin Langrave. Celui-ci a en effet disparu la veille. Il était dans sa chambre de l’Eglise de Morrow quand il a reçut une lettre épaisse. Un novice est venu lui apporté. Il lui a été remis par un coursier des Dépêches, et il suppose que c’est un don pour son école. Car, en effet, en plus de s’occuper de l’Eglise nord, il enseigne gratuitement aux pauvres du quartier (Ouest, entrepôts, usine). Il est bien aimé de tout le monde et lorsqu’il disparaît sans laisser de trace, c’est toute la communauté qui est choqué, surtout le jeune moine qui était chargé de sa protection. Il semble qu’il ait reçu une lettre d’un certain Dexer Brismatel, amené par un coursier des Dépêches (le service postal de Cygnar).
A 6 h 30, le train venant de Fharin rentre en gare. Léonide Courage, le roublard, en descend. Il est fatigué, cela fait deux jours qu’il a quitté Caspia, la capitale (Il a pris le Caspian jusqu’à Farhin puis le Royal Diligence jusqu’à Brainmarché). Il répond au télégramme de sa tante. Celle-ci, Rosaleen Culpen, propriétaire de la Maison Culpen, un établissement de « jeunes filles » au 17 de la rue du palmipède, au nord du quartier près de la voie ferrée (les maisons closes sont légales dans le royaume de Cygnar), a perdu une de ses filles, Erris Deniby, une jeune prostituée de 19ans. Courage, qui se rend chez sa tante en calèche depuis la gare apprend là bas, que la « demoiselle » a reçu une lettre de son meilleur client, Dexer Brismatel, à 10 h du matin le 3 Malleus De Trineus 602 AR (10ème jour du 3ème mois). Elle était seule quand elle a ouvert la lettre, amené par un coursier des Dépêches, de celui qui l’avait quitté furieux la dernière fois qu’ils se sont vus (le soir du 3 Vendarl de Trineus) et on n’a plus de nouvelle d’elle.
Il est 7 h du matin et Triphon Sunflower s’est levé tôt. C’est aujourd’hui, qu’il reprend ses fouilles. Il reçoit alors, un petit paquet et une lettre. Yok est présent, il lui sert d’adjoint jusqu’au retour de Pok repartis pour Caspia remettre ses premiers rapport à l’université. Triphon ouvre la lettre, « Fascinant ! Qui peut bien m’écrire ? », Puis se redresse, le regard fixe, met une bague (qui était dans le paquet) au doigt et dit : « ZINIL EKCHUAH A TANLAHTIC ATIAL ZIHZABIL ». Il est alors entouré de 7 petites boules de lumières qui volent autour de l’archéologue, et qui semblent venir de la bague. Soudain, il disparaît. Le gobber est paniqué, cherche son Maître, « mon maître a fait pouf… » Dit-il aux gardes et aux pages. La lettre semble venir d’un certain Dexer Brismatel, amené par un coursier des Dépêches.
C’est dans la salle du trône du vicomte, que Yok, Dallia Lyoris et Kamlim se rencontrent. La jeune elfe d’Ios, qui a été accueillie comme une hôte de marque par le seigneur de Brainmarché (ça fait toujours bien d’avoir une jolie elfe dans son salon), était venu lui dire qu’elle reprenait ses voyages. Le vicomte Wolfe Blackwood est furieux quand il apprend de Yok que Sunflower a disparu. Non seulement, des individus passent des armes en fraude sous sa ville pendant 5 ans mais son invité disparaît sous son nez ! Il ordonne violemment au rôdeur (qui est réincorporé séance tenante dans l’armée au grade de caporal) de mener l’enquête. Il exige qu’on retrouve Triphon Sunflower et par la même occasion les trafiquants restant qui doivent se terrer dans la ville. Les deux affaires ne semblent pas liées mais le vicomte, furieux, veut des résultats avant le soir.
Pourtant par le mage, Dermot Gowan, le nouveau maître du conclave de l’Ordre fraternel des Magiciens, ils apprennent que Brismatel connaissait Killian Kerridan, l’ancien maître du conclave (un des trafiquant d’armes, qui a fuit de la ville). Ils apprennent, de même, que Brismatel, chef de l’Administration des Contrôles des Portes, était en relation avec un certain Orson Rusnax, un marchand d’armes entre Brainmarché et Ruissepêche, au nord. C’est par le sergent Lynch, qu’ils l’apprennent. Celle-ci avait fait de nombreux rapport à ses supérieurs sur les affaires louches des deux hommes mais personne n’avait pris compte de ses remarques. Elle a d’ailleurs elle aussi reçu une lettre de Dexer Brismatel. Il était 8 heures du matin, le 4 Malleus De Trineus 602 AR (11ème jour du 3ème mois) quand Cara Lynch a reçu la lettre de Dexer. Elle n’a pas lu la lettre de Brismatel. Elle a jeté la lettre dans le feu quand elle a su que ça venait de lui. Cependant, elle a récupéré une bague qui était aussi avec la lettre. Elle l’a vendu pour 500 couronnes à Retho Brogler, un bijoutier du quartier Markus (10 place du Présidium). Celui-ci l’a vendu pour 3000 couronnes 1 heures après à un homme d’une trentaine d’année (1m82, 92kg, bien habillé, un gentleman, cheveux court et pas de barbe) qui correspond à la description de Brismatel. Quant à Cara, elle a donné l’or à l’Eglise de Morrow.
De leur côté, le moine Heiden et Léonide Courage ont décidé de faire équipe pour retrouver ce Dexer Brismatel, qui semble lié à leur enquête respective, ceci, après s’être croisé plusieurs fois. Ils apprennent de l’épouse de Brismatel, Alexia, qu’il travail beaucoup en ce moment, que c’est un bon mari, qu’il est parti ce matin à 6 h pour son travail et qu’il serait absent toute la journée. Dans son bureau (dans la maison de Dexer), Courage trouve une cache secrète avec des notes de traduction d’un texte religieux orgoth. D’ailleurs, la plus part des ouvrages de sa bibliothèque concerne les orgoths. De Mme Brismatel, ils apprennent que Dexer a été élève du professeur Sunflower à l’Université Royal de Caspia mais qu’il en a été renvoyé.
Quand, ils sortent de la maison, vers 8 h 30, ils apprennent des femmes près de la fontaine municipale du quartier, que des skiggs semblent sortir de toutes les caves du quartier de l’Arène (à l’ouest de la ville), ainsi que des égouts et que c’est la panique là bas. Ils se rendent ensuite dans une taverne proche faire le point sur ce qu’il savent.
Yok, Dallia et le rôdeur finissent par arriver, eux aussi chez la pauvre Alexia Brismatel qui voit son angoisse grandir avec la venue de ses énergumènes qui disent que son mari donne des bagues au gens et « qu’ils font pouf ! ». Elle leur dit que deux autres personnes recherche son mari, un moine et un gentleman.
Et finalement, les trois loustics retrouvent les deux compères dans la taverne.
Ayant confronté leur indices, ils décident tous les cinq de retourner au Présidium voir le vicomte. Celui-ci est de plus en plus hors de lui. Les skiggs envahissent sa cité, un mur de flammes mauves bloque l’accès des souterrains orgoths et les mages de la cité n’y peuvent rien. En effet, depuis 8h05, le seul accès du temple orgoth est fermé. Et ce qui se passe là-bas terrorise les skiggs au point qu’ils fuient par toutes les issues possibles.
Il est 9 h 30 quand Yok, Dallia, Kamlim, Léonide et le moine Aidan partent pour le centre d’eau potable en espérant y trouver un passage par la rivière qui alimente le temple orgoth en eau.

En ville, le quartier de l’arène commence à prendre feu en de multiples points à cause des explosions de skiggs repoussés par la population.
Et dans les profondeurs des souterrains, une musique d’un autre âge commence à se faire entendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:49

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épisode 7

Le caporal Kamlim Melianme, Yok et le moine Aidan se dépêchent de se rendre au centre d’eau potable de Brainmarché. Ils croisent quelques skiggs et gens du peuple mais aucun ne font attention à eux.
Dans les sous-sols du centre, Kael Thas réparait la chaudière et la pompe quand une nuée de skiggs jaillit du lac souterrain. La plupart des skiggs sont repoussés vers l’eau mais plusieurs s’engouffrent dans l’escalier quand Kamlim, Yok et Aidan descendent. Après avoir laissez passer les skiggs et les deux mécaniciens qui se trouvaient avec Kael, ils ont juste le temps d’entendre, furtivement, une musique venir du nord du lac, avant que Kael remette les pompes en route.
Finalement Kael suit les trois autres qui ont décidé de trouver la source de la musique et par la même occasion un passage vers les souterrains orgoths.
En suivant la musique, en barque, les quatre explorateurs suivent à contre courant une petite rivière souterraine. Ils atteignent bientôt une ouverture qui mène à la partie souterraine avant le mur de flammes mauves. Ils en profite pour recruter trois soldats de Brainmarché qui se trouvaient là, alors que Maître Dermot Gowan, aussi présent, décline leur invitation, pour dit-il aller prévenir le vicomte.
Les quatre amis et les trois soldats finissent par aboutir dans les souterrains orgoths au-delà des flammes mauves. Ils y découvrent, dans l’ancien temple orgoth, Dexer Brismatel, habillé en prêtre orgoth, en plein rituel, sur un balcon au dessus d’une statue du dieu Kukulcan. En contrebas, juste avant la fosse sacrificielle, cinq personnes nues, attachées avec des cordes tressées d’or. Les explorateurs peuvent reconnaître Triphon Sunflower (qui semble trouver tout cela très fascinant) et le père Griffin Langrave avec un autre homme et deux femmes.
Kamlim positionne ses soldats de chaque côté du temple. Yok s’avance furtivement jusqu’à se trouver derrière Dexer. Aidan saute dans le temple en contrebas pour libérer son supérieur le père Griffin et les quatre autres victimes sacrificielles. Et Kael court s’emparer de la boîte à musique mékamagique, source de la musique orgoth qu’ils ont suivie depuis le centre d’eau potable.
Après, les événements s’enchaînent. Brismatel déclanche, depuis le balcon, le mécanisme magique qui permet d’incliner le fond du temple en direction de la fosse que les cinq statues du dieu Chaac orgoth, aux quatre coins, commencent à enflammer. Aidan attache ensemble les cinq kidnappés afin de pouvoir les tirer hors de la fosse qui s’incline. Yok tente de stopper, grâce à son pouvoir de camouflage, le mécanisme juste à côté de Brismatel. Et Kael éteint la boîte à musique et s’en empart. Brismatel commence à incanter un sort. Yok saute sur son dos mais traverse le sorcier qui n’est qu’une illusion alors que Kamlim ordonne à ses soldats de tirer. Cependant comme Yok, les balles traverse l’image accomplie créée par Brismatel.
Yok en profite pour stopper le mécanisme comme seul peut le faire un rafistoleur. Quant à Kael, il part chercher dans les salles plus au nord le sorcier disparu. Quand Yok a stoppé le mécanisme, un cri rauque s’est fait entendre semblant provenir de la statue haut de 10m du serpent à plume Kukulcan, animant les quatre Chaac de pierre. Finalement, Aidan parvient à sortir, à l’aide de Kamlim et des soldats, les otages de la fosse. Yok s’empare d’une des pages du livre de rituel orgoth tout en or (après avoir détruit ses charnières) et des deux opales des yeux de la statue du serpent de pierre. De même, Kael prend le livre en or et le journal de Brismatel. Tous, tentent de fuir le temple, alors qu’il sont entourés par les élémentaires de terre. Et surprise, deux des élémentaires massacrent Brismatel, à la fois invisible et soumis à un sort de pattes d’araignées (ils l’ont atteint discrètement en nageant dans la pierre).
Alors que Kamlim soutient un Aidan inconscient, à la suite d’un seul coup de poing d’un des élémentaires et que les autres semblent près à faire de même avec le reste du groupe, ils sont sauver par l’intervention d’un fort groupe de soldats qui arrive de l’est après que les flammes mauves aient disparu. Soudain une énorme langue de flamme sort de la bouche du serpent à plume en pierre, tournoie dans le temple comme si elle était vivante. Celle-ci semble attraper
Quelque chose d’invisible puis tout disparaît, alors que les trois élémentaires encore en vie explosent sans causer de dégâts.

Le temple est maintenant calme, sans l’animation qu’il n’avait pas connue depuis 400 ans. Pourtant, dans une salle proche de la sortie, une statue a disparu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:50

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épilogue 1 (hors scénario)

Le calme est enfin retombé sur Brainmarché. Kael a revendu le livre de rituel orgoth et le journal de Brismatel pour 5500 couronnes à l’université de Caspia. Yok a fait de même pour la page qu’il avait pris pour 500 couronnes et Triphon Sunflower n’a plus qu’à commencer son étude du temple.
Ce qu’il découvre dans le journal de Brismatel est édifiant. Il y a retranscrit toute ses recherches et le trafique d’armes auquel il a participé pour les financer :

Tout commence il y a 5 ans, le 4 Malleus de Cinten 597 AR (le 11ème jour du 5ème mois), le propriétaire de l’auberge du Pic, Eckert Ashwood, découvre d’anciennes ruines orgoth, en creusant une cave à vin sous son auberge. Avec quelques amis, Sorley Murlett, directeur de la gunwerk Radliff de Brainmarché, et Dexer Brismatle, chef de l’Administration des Contrôles des Portes, il commence à explorer les anciens souterrains. Bien vite, ils se rendent compte qu’il n’y a aucun trésor (seul Dexer qui a des notions d’archéologie orgothienne, parviendra plus tard, à trouver des objets mais gardera le secret) à découvrir et seulement quelques pièges que l’aubergiste (un ancien roublard) réussit à désarmer.
Par contre, ils entendent clairement, à l’extrémité sud des souterrains, les pompes de l’usine d’eau potable de la cité. Germe alors l’idée, pour les 3 amis, de s’enrichir en faisant passer des armes sans passer par les portes et les taxes de sortie.
Pour ce plan, ils obtiennent l’aide de deux autres personnes. D’abord, Killian Kerridan, un mage fabriquant de poudre, ami de Sorley Murlett et Olson Rusnax (Midlunder Exp6), un marchand, ami d’Ashwood. Les cinq conspirateurs mettent donc au point un trafique très lucratif. Murlett et Kerridan fabriquent de la poudre et des armes (falsifiant les notes de production sans que leurs subordonnés le sachent) puis les font parvenir par les égouts dans la pièce secrète qu’ils y ont construit et qui relie le sous-sol de la Gunwerk Radliff et les souterrains orgoth (l’entrée se trouve juste en face de l’entrée secrète de l’armurier. Les armes et poudre sont ensuite transportées à travers les ruines orgoth, par des hommes de mains (sûrs et bien payés), jusqu’aux cavernes des bogrins, puis de là dans les sous-sols de l’auberge du Pic. Là, elles sont stockées, discrètement, dans le hangar. C’est là que Rusnax les récupère et les mélanges à sa cargaison (d’autres armes et poudre sorties de la ville officiellement, donc taxées). Des faux certificats de régularité sont fournis par Brismatle et Rusnax n’a plus qu’à partir vers le nord vendre sa marchandise. Ce petit trafique est bien entendu très lucratif car la vente du surplus des armes et poudre revient directement dans leurs poches et non celles de leur guilde respective (qui ne se doutent de rien). Le seul problème qu’ils ont eu, c’est la présence des bogrins sous l’auberge. Mais après quelques combats, ils ont pu obtenir du chef bogrin, Tikalagunahunaken (et de son sorcier Pokgolapoononak), un cessez-le-feu et la construction d’une « frontière », en échange du libre passage des humains contre quelques mousquets et la méthode pour s’en servir.
Donc, ce petit trafique marchait très bien jusqu’à la découverte des ruines orgoth par les mineurs le 4 Gotim de Casteus 602 AR. Ils eurent juste le temps de construire de faux murs et de cacher les traces de leur passage avant l’arrivée des archéologues.
Quant à Dexer Brismatle, son histoire est plus compliquée. Il n’avait aucune envie de faire carrière, comme son père, Jagruce Brismatle, dans l’administration de Brainmarché. Son rêve était de devenir archéologue. Il avait été bercé, dans son enfance, par toutes les histoires qui circulaient sur les orgoths dans Brainmarché. C’est pourquoi, dès qu’il fut en âge de s’inscrire à l’Université Royal de Caspia, il parti pour la capitale s’inscrire dans le département archéologique. Il a 18 ans et c’est le 1 Vendarl de Katesh 592 AR. Mais là, son impatience et son habitude d’aboutir à des conclusions et certitudes erronées, sans réfléchir calmement, lui valurent une mauvaises appréciations de ses professeurs. Il finit par passer en conseille de discipline, le 5 Donard de Cinten 593 AR, présidé par le doyen Griffin Langrave, assisté par le professeur Jenett Bralligan et le professeur Triphon Sunflower (ce dernier ne se souvient pas de lui), et il fut renvoyé de l’université. Brismatel n’a jamais digéré ce renvoie et il s’est juré de leur montrer qu’ils avaient eu tort et qu’il était un grand archéologue. C’est pourquoi, bien qu’il ait repris le travail de son père (administrateur de contrôle des portes), il fit des recherches personnelles sur les orgoths et lorsque son ami Ashwood lui proposa de trafiquer des armes avec lui, il fut tout de suite d’accord. Cela lui permettait, tout en explorant les ruines orgoths, de financer ses recherches.
C’est par hasard, qu’il découvre dans la chambre de l’ancien grand prêtre, le 4 Gorim de Tempen 598 AR, une cache secrète renfermant le journal de Num-Naal, le grand prêtre et son livre de rituel (un grimoire tout en or pesant 60 kilos). Il va passer les 4 années suivantes à étudier et traduire les deux ouvrages. Il du approfondir sa connaissance de la langue orgoth d’autant plus que le grimoire est protégé de la magie, y compris des sorts de traduction magique. Ce sont les seuls objets que le prêtre orgoth n’a pas détruit (les autres ont fini dans la fosse de sacrifice) ou pu emmener lors de sa fuite de Brainmarché le 4 Donard de Katesh 198 AR (le 18ème jour du 9ème mois). Il acheta des livres rares sur les orgoths grâce à l’argent de la contrebande qui lui permit de traduire les textes orgoth et même d’apprendre à maîtriser leur magie, la sorcellerie.

C’est avec joie, qu’il appris la venue de son ancien professeur Triphon Sunflower et se présenta à lui lors de la fête de bienvenue organisé par le vicomte Wolf Blackwood. Cependant, l’archéologue ne se souvenait pas de lui, « quel affront !! ». La folie vengeresse qui était près de se déclanché se déchaîne alors. Il rêvait de montrer la puissance des anciens sorciers orgoth à son ancien professeur, mais maintenant, ils allaient tous connaître sa puissance.
Cela faisait longtemps qu’il voulait essayer un rituel puissant, « la prière à Kukulcan » mais il fallait pour cela sacrifié des vies humaines, ce qu’il ne voulait pas. Mais maintenant, ça n’avait plus d’importance, et Sunflower sera en première loge car il sera un des sacrifiés. Sa liste est d’ailleurs prête, D’abord Triphon Sunflower, son ancien professeur, ensuite Erris Deniby, une prostituée qu’il voyait fréquemment et qui s’était moqué de lui lorsqu’il lui a révélé son rêve de grandeur, Olson Rusnax, le dernier des trafiquants encore en ville et un « ami », sacrifice de choix, Cara Lynch, sergent de l’armée de Brainmarché qui se méfiait de Brismatel et pensait, à juste titre, qu’il est de mèche avec les trafiquants, mais manquant de preuves et enfin Griffin Langrave, qui avait juste la malchance de s’appeler comme le doyen de l’université de Caspia mais avec aucun lien de parenté.

Il comptait les enlever grâce à un objet créer à l’aide d’un autre rituel orgoth, « Don d’Echuah ». Ce rituel créé une bague qui permet de téléporter son possesseur à l’abri dans le temple où il a été créé si on invoque la protection du dieu des voyageurs orgoth « ZINIL EKCHUAH A TANLAHTIC ATIAL ZIHZABIL » (« Puissant Echuah protège ta créature », mot de commande déclanchant la téléportation). Cette téléportation étant protégé par le dieu orgoth, il ne pouvait attirer des Infernaux. Son plan était « simple », offrir la bague à ses victimes et leur faire lire un parchemin imprégné d’un sort de Texte illusoire qui oblige le lecteur à mettre la bague au doigt et à dire le mot de commande. La victime est alors téléportée dans la chambre du grand prêtre Num-Naal où un serviteur invisible allumait un bâton de gaz narcotique et empêche la victime de sortir de la pièce.
Il s’est procuré (le 1 Malleus de Trineus 602 AR ; 8ème jour du 3ème mois) ses 5 textes illusoires (au prix de 300 couronnes chacun) et les 6 parchemins de serviteur invisible (187 couronnes et 5 boucliers chacun) chez l’Ordre fraternel des Magiciens. Il a été reçu par Larkin Murrough.
Il a trouvé les 6 bâtons de gaz narcotiques (au prix de 200 couronnes chacun), chez un commerçant du quartier de l’Arène, Durwin Hitch, membre du Syndicat des Ouvriers du Métal et de la Vapeur, et il lui a aussi vendu une boîte à musique mékamagique avec laquelle on peut programmer sa musique (3975 couronnes).
Pour financer ses rituels et ses recherches, il a ordonné à ses serviteurs invisibles de déblayer l’or fondu et les pierres précieuses de la fosse sacrificielle et l’a ensuite vendu au marché noir au près des frères Garrity, les « chefs de la pègre » de Brainmarché. Pour les mettre en place il lui fallait plus que l’argent récolté par le trafique.

C’est le 2 Malleus De Trineus 602 AR (9ème jour du 3ème mois) que Dexer Brismatel, qui a du attendre que les choses se calment dans les souterrains, commence à préparer le temple pour le rituel. Il se rend sur place grâce à l’anneau (il en a deux) et en repart invisible par l’entrée des égouts. Les gardes restent à leur poste (il n’ont pas envi de se promener dans cette endroit sinistre) et il n’est pas dérangé (les gardes seront trop loin pour entendre les cris des kidnappés).
Le 3 Malleus De Trineus 602 AR (10ème jour du 3ème mois), il enlève, à 10 h du matin, Erris Deniby. Elle est seule quand elle ouvre la lettre de son meilleur client qui l’a quitté furieux la dernière fois qu’ils se sont vus (le soir du 3 Vendarl de Trineus), subis les effets des sorts et se retrouve au temple orgoth. A 5 heures de l’après midi c’est Olson Rusnax qu’il enlève. Celui-ci est inquiet, il a peur que sa participation au trafique soit découvert par le vicomte. Il s’en est ouvert à Dexer qui lui a dit de ne pas s’inquiéter, de rester chez lui, et qu’il lui ferait parvenir ses instructions par courriers. Celui-ci a fait ce qu’on lui demandait, a lu la lettre, a subis les effets du sort et a disparu. Son épouse, Elatha Rusnax, n’a rien vu. Elle a bien vu que son mari semblait inquiet ses derniers temps, s’enfermait parfois seul dans son bureau mais croyait que cela allait passer. C’est d’ailleurs ce qu’elle a cru quand ce coursier des dépêches est venu remettre une lettre épaisse. Il avait l’air si soulager quand il est reparti dans son bureau. Elle, elle est parti faire du thé et c’est la dernière fois qu’elle l’a vu.
Le 4 Malleus De Trineus 602 AR (11ème jour du 3ème mois), à 5 h du matin, il enlève Griffin Langrave. A 8 heures du matin, il tente d’enlever Cara Lynch. Elle n’a pas lu la lettre de Brismatel. Elle a jeté le paquet contenant la bague et la lettre dans le feu quand elle a su que ça venait de lui (elle est parfois impulsive). Elle a récupéré la bague et l’a vendu pour 500 couronnes à Retho Brogler, un bijoutier du quartier Markus (10 place du Présidium).
Dexer est alors très en colère, quand il sort du bijoutier, où il a racheté son anneau, il ne pourra pas sacrifier cette « pétasse ». Il fulmine, tourne sur place, et aperçoit cette servante qui le regarde intriguée (elle est actuellement servante personnelle de Dame Dallia Lyorys, invité personnel du vicomte). Ce sera donc elle, Lorwen Hurside. Il va vers elle, lui ordonne de mettre la bague et de réciter les mots suivants : « ZINIL EKCHUAH A TANLAHTIC ATIAL ZIHZABIL ». Elle disparaît et Dexer s’éloigne avec un sourire ravi (mais inquiétant). Il y a cependant un témoin, un mendiant/poivrot qui était venu demander l’aumône aux prêtres de la cathédrale. Il n’en revient pas, reste figé et court se réfugié au sein du temple, bien décidé a ne plus en sortir : « Y’a des démons qui font d’la lumière dehors ! ».
Et Le 5 Malleus De Trineus 602 AR (12ème jour du 3ème mois), il enlève sa meilleur victime sacrificielle Triphon Sunflower.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   Sam 22 Mar 2008 - 13:52

LES ROYAUMES D’ACIER : Brainmarché, épilogue 2 (hors scénario)

Triphon Sunflower découvre aussi l’histoire du dernier prêtre orgoth de Brainmarché en lisant ses mémoires. Pour bien comprendre tous les événements qui ont amener Dexer Brismatel à ce qu’il a fait il faut remonter à la libération de la cité le 4 Donard de Katesh 198 AR (le 18ème jour du 9ème mois).

Les armées de libération du général Cobb Dumas attaquèrent la ville de Brainmarché pour la libérer de l’occupation orgoth ce jour là. Son armée, qui faisait parti de l’Alliance d’Acier (créée en 1 AR), avait avec elle trois colosses.
Le plan des assaillants était simple. Les colosses devaient balayer le gros des défenses orgoths pour permettre aux troupes de s’emparer de la cité sans trop de pertes humaines Immoren. Malheureusement, les colosses, bien que très puissants, manquaient de subtilité et de précision. Un des colosses, après avoir ouvert une énorme brèche dans les murailles, fut abattu par les sorciers orgoths. Dans sa chute, il écrasa tout un pâté de maison et les villageois qui s’y cachaient. Le deuxième attaqua par le nord les arènes mais ne fit aucune différence entre un immoren et un orgoth et commença à écraser tout le monde. Il ne fut arrêté, par son contrôleur dépassé par les événements, qu’après avoir détruit totalement le quartier des arènes ensevelissement et condamnant l’accès de tous ses sous-sols. Quant au troisième, après avoir détruit toutes les défenses du Présidium, s’attaqua à la porte qu’il défonça d’un coup de poing (on voit encore, en 602 AR, la trace de sa seconde main là où il s’est appuyé). Son contrôleur l’arrêta et les troupes de l’Alliance s’engouffrèrent dans la forteresse.
La destruction des arènent condamnèrent en même temps les chemins de fuite des autorités militaires orgoth, ainsi ils ne purent pas fuir. Cependant on ne retrouva jamais les autorités religieuses, déclarées mortes.
L’intervention des trois colosses a permis la conquête de la cité en seulement 3 heurs sans trop de perte dans les rangs de l’armée de l’Alliance. Cependant les colosses firent de nombreuses victimes parmi la population civile. La propagande fit d’elles des martyres de la liberté et mêmes les témoins survivants finirent par se persuader que la faute en venait des orgoths.
Quoiqu’il en soit, Brainmarché fut libéré ce jour là mais les ruines ne furent jamais fouillés, on construisit simplement par-dessus.
Le grand prêtre Num-Naal, persuadé que les soldats de l’Alliance finiraient par découvrir les souterrains, organisa la fuite de ses disciples et la sienne. Il fit jeter les richesses du temple dans le brasier de la grande fosse de Kukulcan pour éviter qu’elles ne tombent entre les mains des infidèles. Seul fut sauvegarder le livre de rituel en or (intransportable car trop lourd mais impossible à détruire car trop sacré) et le journal de Num-Naal, où il donne des instructions à son éventuel remplaçant.
Son plan était de rejoindre la cité cachée de Kaminaljuyú, au nord du lac du dracodile (c’est la seule indication qu’il donne dans son journal).
Kaminaljuyú (« le lieu des anciens ») était le dernier grand projet des orgoths. Depuis le début de la révolte des habitants de l’immoren occidentale, les orgoths voyaient de plus en plus leur sphère d’influence disparaître. Pour renverser la situation, ils avaient besoin de troupes fraîches rapidement. Pour cela, ils mirent au poings un puissant rituel magique pouvant ouvrir rapidement une porte magique entre Kaminaljuyú et Tikal (qui semble être la capitale orgoth sur leur continent). Cependant, pour ce rituel, ils avaient besoins de quatre gigantesques opales noirs. C’est Num-Naal qui devait les optenir en rassemblant plusieurs opales et en les transformant par un rituel en opales géantes (un des rituels du grimoire). Les mines de Brainmarché devaient fournir les opales. Voulant éviter que la cité soit révélé aux membres de l’Alliance, celle-ci fut construite par des esclaves alligates et pas des humains (un alligate qui aurait fuit ne serait jamais aller se réfugier auprès d’humain de l’Immoren). Les alligates furent capturés un peu partout dans le bois du veuf. Quant à la tribu de troll pygmée qui vivait sur le site, elle fut chassée violemment.
Num-Naal et ses cinq disciples (des prêtres/sorciers de bas niveaux) prirent donc la route du nord à partir des souterrains. Ils transportaient avec eux les quatre opales géantes (15kg chacune, 1m de long et 10cm de diamètre), ce qui expliquent pourquoi ils ne pouvaient prendre les richesses du temple. Ils devaient se rendre rapidement à Kaminaljuyú à travers des fleuves et des marais poursuivit par d’éventuels soldats de l’Alliance et seul le rituel de la porte importait. Et c’est la dernière fois qu’on entendit parler d’eux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campagne Royaumes d'Acier : Brainmarché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Mantel d'Acier : cherche un/une joueur(euse) !
» D&D : Les Royaumes d'Acier
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes Chimériques :: Représentation publique :: Contes et Légendes à achever :: Donjons & Dragons :: Royaumes d'Acier : Brainmarché-
Sauter vers: