Les Mondes Chimériques

Association de Jeu de Rôle de Mandres les Roses (94)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Odyssé du Chauki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: L'Odyssé du Chauki   Jeu 28 Aoû 2008 - 19:58

Les voix du Pancréateur sont impénétrables… Certains événements à priori insignifiant peuvent changer la face de l’Empire.

Prenez ce petit système, Iver, récemment découvert. Qui pouvait imaginer, qu’un seul individu, s’échappant par son portail pouvait entraîné à sa suite toute les puissances des mondes connus (et au-delà…). Il est vrai, que cet homme n’est pas n’importe qui. Il se nomme Andros Chauki, duc de la Maison Chauki, une Maison noble dont le dernier représentant a été projeté dans l’espace par les Hazat. Les Hazat redoutent bien sûr que sa simple existence n’invalide leurs prétentions à la noblesse. Il suffirait, après tout, d’un seul, mais authentique, représentant des Chauki pour légitimer l’éventuelle revendication de ce dernier sur l’ensemble des possessions Hazat. Cette possibilité intrigue le duc Andros, mais il sait que sa maison ne dispose d’aucun moyen de s’emparer de ces propriétés. Elle ne possède même pas un vaisseau capable de franchir un portail, et ne sait d’ailleurs pas en construire. Et voilà que ce jeune noble décide de se rendre sur Byzantium Secundus pour rencontrer l’Empereur Alexius et plaider sa cause. Car le système d’Iver est sous blocus de l’Eglise. L’ordre principal d’Iver s’appelle l’Église incarnée (les incarnats), Elle ressemble en de nombreux points à un ordre mineur (non reconnu) qui existe également dans l’empire. Néanmoins, cet ordre n’est pas très enraciné et d’autres peuvent très bien s’implanter. Le vrai problème réside dans le fait qu’à la grande consternation de l’Église, les chefs religieux d’Iver n’ont pas juré obéissance au patriarche, Andros ne peut comprendre leurs récriminations, son monde ayant été séparé des mondes connus depuis trop longtemps. Cependant, il parvient à embarquer dans un vaisseau marchand qui a réussi à éviter le blocus. Le vaisseau parvient à atteindre le système de Pandémonium mais il est sévèrement endommagé et poursuivit jusqu’à la planète Pandémonium. L’Eglise semble acharné, obsédé par la destruction du vaisseau. C’est du au zelle de l’inquisiteur David, un prêtre Avestite, persuadé (renseigné par une source sure…) que le duc Andros est un hérétique très dangereux qu’il faut à tous prix arrêter. Seul survivant du vaisseau marchand, il gagne le Moyeu et parvient à se faire aider par Hypolito, chef d’une troupe de cirque de la guilde du carnaval. Le 10 décembre 4999, le vaisseau « la dernière chance » d’Hypolito quitte le sol de Pandémonium. Cependant, Andros a perdu beaucoup de temps et l’inquisiteur David l’a retrouvé. Echappant de justesse au croiseur « le poing du juste » du père David, le vaisseau des saltimbanques parvient à sauter vers le système d’Apshaï, libre de toute influence de l’Eglise et sous protection Vao.
Le 26 décembre, la « joyeuse troupe » parvient à sauter vers Manitou après avoir réparé le vaisseau. De Manitou, ils sautent vers Icône. Puis de là, le 10 janvier, dans le système de Kish, mais ils ont la surprise d’y retrouver « le poing du juste » et l’inquisiteur David. « La dernière chance » parvient à s’échapper mais est poursuivi jusqu’à Shatan et ses sept lunes. C’est là, grâce à la proximité de nombreux corps intersidéraux (les lunes), que le vaisseau des saltimbanques parvient à disparaître des radars du vaisseau de l’Inquisition.
Ne pouvant les trouver seul, le père David se voit contraint de faire appel aux vaisseaux Li Halan. « La dernière chance » parvient quand même à s’échapper mais est sérieusement endommagé. Ils se croient enfin sauver, le 24 février, après avoir franchi la porte, mais c’est pour arriver au milieu de cinq croiseurs de l’Eglise (appelé en renfort par l’inquisiteur David). Le vaisseau des fuyards est sur le point d’être détruit, quand tout à coup, « La dernière chance » disparaît devant les yeux effarés des serviteurs de l’Eglise.
Le vaisseau, on ne sait comment (enfin pour la plupart…) a été transporté à 53,457 UA de distance, près de Mehmet. L’équipage se réveille plus ou moins bien dans un vaisseau à la dérive. C’est là que les trouve, deux heures plus tard, plus mort que vif, le capitaine Tom Paris, aurige, du « Celestial Chorus ». Lui aussi n’aime pas l’Eglise et offre d’aider un ligueur comme lui à se rendre sur Criticorum. Le 25 février la navette du vaisseau cargo, le « Celestial chorus » atterri sur les pistes de l’astroport d’Achéon. Certaines caisses sont livrées dans une taverne, « La crevette verte » dans le quartier sud de l’Almira, près du lac. Dans ces caisses, l’équipage de « la dernière chance ». Torquil Na Dwelthmid, le patron de « la crevette verte » est un ami de longue date du capitaine paris et les héberges sans problème chez lui (ce n’est peut être pas une bonne idée, son établissement sera dévasté le 6 mars et il disparaîtra…). Bien qu’il veuille les hébergés aussi longtemps qu’ils le souhaites, Hypolito décide d’amener toute son équipe jusqu’à la ville d’Ostgard sur la côte ouest. En effet, là bas habite son mentor et maître, Maître Olihavers, de la guilde du carnaval. Avec l’aide de Torquil, ils obtiennent un camion et partent sur la route de l’ouest (prolongement du sentier de la nuit morte). Le 28 février, après deux jours de voyage, la troupe arrive dans le quartier de la Couronne, Ostgard. Maître Olihavers propose à Hypolito et son équipe de se mêler à une autre troupe, « Nicolas Séverin et ses Merveilles » qui doivent se rendre le lendemain sur Machiavel, une des lunes d’Ellylon (sixième planète du système de Criticorum), pour le mariage d’une noble Justinien. Nicolas Séverin, après une semaine, doit ensuite partir pour Byzantium Secundus. Le 2 mars, la troupe agrandie de Nicolas Séverin (après 20 heures de voyage) atterrie sur l’astroport de Rocca. Le mariage de dame Cécilia Justinien, la sœur du baron Aethius de Yucca, doit se marier le 9 mars. C’est à Rocca, que les choses se compliquent. La troupe d’Hypolito et le duc Andros se voient mêler à un coup d’état. Le duc Ludovico Artemus Castenda de Rocca qui dirige le duché Hazat de Rocca ne sait pas que son demi-frère Paolo veut prendre sa place. Pour être plus exact, c’est la mère de Paolo qui pousse son fils à revendiquer la couronne ducale. La concubine du vieux duc, Lucia Liviano, maintenant Mère Lucia, s’est fait moniale à la mort de celui-ci (elle y a été fortement encourager par le duc Ludovico). Mais pour son coup d’état, don Paolo a besoin d’argent et de soldats. Pour cela, il enlève les enfants de deux marchands de l’Estancia Hazat, la fille unique de Jacopo DeTorre et Leandro, le fils unique d’Ugo Bandini. Bandini est le banquier du duché et DeTorre est le chef de la milice de Rocca. Il engage ensuite avec l’argent du duché (fourni par Bandini) une troupe de mercenaire indépendante dirigé par Olivia Pan dit « la louve ». De plus, il s’attaque à la troupe d’Hypolito. Car, sans le savoir Hypolito est devenu un moyen de pression pour obliger Nicolas Séverin à l’aider durant la soirée du 9 septembre où le coup d’état doit avoir lieu. Hypolito, une de ses artistes et Andros sont donc enlever et conduit en secret au couvent Sainte Cécile où vit mère Lucia.
C’est alors, que le 7 mars, un des poursuivants du duc Andros débarque à l’astroport de Rocca, l’Ingénieur Corama Tzyram. Car l’inquisition n’est pas seule à poursuivre le noble Chauki. En plus de l’Ordre Suprême des Ingénieurs, représenté par Corama Tzyram, il y a l’Empire représenté par le Chancelier Jerek Cyan Li Halan, la Maison Décados représenté par les deux plus jeunes neveux du prince Hyram, le baron Sergeï et le baronnet Nicolaï, la Maison Justinien représenté par le baron Aethius, la Maison Hazat représenté par le comte Don Marchenko catilla Arronto Justus et la Maison Li Halan représenté par le baron Khan Cyan Li Halan (cousin du chancelier impérial).
Finalement, seul le baron Aethius Justinien et le baron Sergeï Décados débarquent à Rocca le 8 mars. Les autres personnalités, ainsi que l’Inquisition, restent bloqués (certains diraient perdus…) sur la planète Criticorum. L’Ingénieur entre temps n’a pas chômé. Il découvre l’existence des manigances de Don Paolo et parvient même le 9 mars à empêcher le coup d’état avec l’aide du baron Aethius et de son oncle, l’amiral impérial, le duc Carlus Capet Hawkwood. Cependant, don Paolo et sa mère parviennent à fuir. Les mercenaires d’Olivia Pan disparaissent (ils s’avèrent être des Kurgan…). Heureusement, les otages sont récupérés en bonne santé, sauf le comte Don Marchenko catilla Arronto Justus des Hazats (enlevé par Olivia Pan un peu après l’arrivée de Corama Tzyram dès qu’il s’est posé à Rocca) qu’on retrouve empalé. Bref tout semble se terminé très bien pour le duc Andros Chauki qui est emmené auprès de l’Empereur par le baron Aethius et le comte Jerek Cyan Li Halan (qu’on a retrouvé pour l’occasion…). L’ingénieur Corama Tzyram a préféré renoncer à la gloire et s’est effacé devant le Chancelier Impérial qui officiellement a tout résolu.

_________________
Algar Pulla, le pilote de l'YT2400 qui vient de sortir de l'hyperespace, n'est pas très rassuré. Le petit vaisseau cargo se trouve tout seul au beau milieu d'une flotte de l'Empire. Son copilote, allume la radio et leur dit : "Ici le Sisyphe, de la Nouvelle République. Rendez-vous, vous êtes cernés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montaginois lubrique
Grand Ancien
avatar

Messages : 1604
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 44
Localisation : La chambre de mère Noel

MessageSujet: Re: L'Odyssé du Chauki   Jeu 28 Aoû 2008 - 19:59

Quelles choses ont changé dans l’Empire me demanderaient-vous ?

La Maison Chauki est reconnu comme maison mineure par l’Empereur. Celle-ci par l’intermédiaire de duc Andros renonce à toute prétention sur l’ancien héritage de l’ancienne Maison Chauki. De plus, il accepte au nom du système Iver que l’Eglise envoie des missionnaires orthodoxes afin que l’Eglise d’Iver retourne au saint de l’Eglise Solaire Universelle.

Bien qu’il semble avoir échoué, le baron Sergeï Décados a été récompensé par son oncle, le Prince Hyram. Il est nommé marquis en prévision de son futur mariage avec le chevalier Marina Xanthippe (il semble que le Prince Hyram lui ait fourni des arguments convaincants…).

La Maison Justinien sort de cette histoire avec une gloire encore supérieure. La Maison Chauki a maintenant une dette envers celle-ci et il semble que la « princesse » Carolandra Justinien songe à un rapprochement entre les deux Maisons… De plus, le baron Aethius Justinien a obtenu auprès de la Maison al-Malik par l’intermédiaire de la guilde des mercenaires un envoie en masse de « paysans » en direction de Yucca, la nouvelle planète Justinien. La colonisation et l’exploitation de Yucca peuvent commencer…

Le comte Jerek Cyan Li Halan a été chaleureusement félicité pour la réussite de sa mission (bien qu’il n’est pas fait grand-chose…) et a été décoré de l’Ordre du Phénix, haute distinction impériale.

L’Ordre Suprême des Ingénieurs qui a beaucoup œuvré pour la survie du duc Andros Chauki a préféré minimiser sa participation, appréciant plus l’anonymat. Cependant, l’Ingénieur Corama Tzyram exige une compensation financière de 3000 fénix comme frais auprès de l’administration impériale.

La branche Castenda de Machiavel, qui contrairement à la politique officiel de Sutek (proche de la Maison Décados) est allié à la Maison Hawkwood a vu sa relation avec les différentes branches Hazat encore plus envenimé. La mort du comte Don Marchenko catilla Arronto Justus des Hazat a de plus déclanché la venue de plusieurs nobles Justus avides de vendetta et leur soif de sang ne sera assouvi qu’après la capture et la mort de Paolo Liviano (don Paolo a été déchu de tous ses droits).

_________________
Algar Pulla, le pilote de l'YT2400 qui vient de sortir de l'hyperespace, n'est pas très rassuré. Le petit vaisseau cargo se trouve tout seul au beau milieu d'une flotte de l'Empire. Son copilote, allume la radio et leur dit : "Ici le Sisyphe, de la Nouvelle République. Rendez-vous, vous êtes cernés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Odyssé du Chauki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Titanic : Odyssée 2012 [DVDRiP]
» L'Odyssée, chant III : Le Minotaure.
» L'Odyssée, chant I : L'éternel.
» [RP] L’Odyssée de Maël
» L'Odyssée, chant IV : L'imposture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes Chimériques :: Représentation publique :: Contes et Légendes à achever :: Fading Suns-
Sauter vers: